catilluscarol Agora

Mon site est sur Yahoo!

free_bouton

Site des Blasons:
http://perso.wanadoo.fr/jm.ouvrard/html/cognac.htm

Villages de France... Charente... Limousin...

 

*home

En Ville

Environs

Le Fer

french flagus flagCognac
Charente
F-16100

Histoire

.

Vivre à Cognac

| Charente-Limousin | Histoire-Tourisme | Charente (16) | *Villes & Villages de Charente |
|
Personnages Célèbres | Octavien de Saint-Gelais Biblio | François Porché Biblio |

| Ars | Boutiers-Saint-Trojan | Bréville | Château-Bernard | Cherves-Richemond | *Cognac | Gimeux | Javrezac |
|
Louzac-Saint-André | Merpins | Mesnac | Richemond | Saint-André | Saint-Brice | Saint-Laurent | Saint-Sulpice |


Sup. 427 hect. 16 ares; pop. 7,085. - Occupé par les étages provencien, coniacien et santonien. - Pierre de taille au Breuil. - Moëllons. - Prairies. - Pavés au Boccage. - Altit. 9m à la Charente. (H. Coquand, 1862); [1883] 14,087hab (Adolphe Joanne); [1999] INSEE 19,528hab.;
de Commiaco 1075-1101 (Cart. égl. Ang.); de Conniaco vers 1080, de Cumniaco (Cart. St-J.-d'Ang.); Comprniacum 1270 (Cart. Barb.). *Conniacum, "dom. de *Connius", gentil. dérivé de Connus, nom gaulois (d'Arbois, 173). V. aussi Beszard, 68. (Jean Talbert, 1928) V. Biblio; Epoque révolutionnaire: (St Martin de Cognac) Martin Charente (J. Baudet et J. Chauveaud) V. Biblio - Cognac (Cunacco ou Cunaccum, Coniacum, Compniacum.
- Beau bracelet gaulois en or massif (9.5 onces), acheté en 1836 par M. de La Fontenelle de Vaudoré.
Porte flanquée de tours à l'entrée du vieux pont (fortifications). - Eglise romane remaniée à l'époque ogivale (restaurée 1883); chaire. - Château
XVe et XVIe s. - Chapelle de Louise de Savoie XVe s. - Monument du XVIe s. (entrée du Petit-Parc. - Statue équestre (bronze) de François Ier (Etex) sur un piedestal avec bas-reliefs. - Collège (1883) - Palais de Justice et Sous-Préfecture.
Saint-
Léger: "La Porte des Sins; laquelle est fort intéressante; car si la dite porte fut désignée, durant des siècles, sous le nom de Porte des Saints, ce fut par altération patronymiaqes des mots sins et saints. Les sins signifient cloches et la porte considérée se trouve précisément à la base du clocher". Martin-Civat.
 
| Personnages Célèbres | "Le Général de Saint-Martin, né à Cognac, en 1762. Sert huit ans aux colonies, en particulier de 1793 à 1797, à Saint-Domingue où, commandant le bataillon de la Charente, il lutte au siège de Saint-Marc, contre les Anglais, avec des forces très inférieures, provoquant en combat singulier, à la manière des héros de l'Iliade, le chef ennemi, le tue et lui prend 42 hommes et 2 canons. Arrivant à la Grande Armée, il fait les campagnes du Rhin et d'Italie; colonel en 1807, sert en Allemagne, en Italie, en 1810 en Espagne, où escortant un convoi et entouré par des forces trois fois supérieures, il forme le carré et continue sa marche soutenant la lutte pendant sept heures, et amenant le convoi à destination. En 1815, général, chargé après Waterloo de la défense de Valenciennes, refuse de livrer la place à des forces étrangères qui menacent de brûler la ville, décide à ne la remettre qu'au roi."

Cognac
()

"La ville où je naquis, un fleuve étroit l'arrose;
L'eau coule sous le pont comme une claire prose,
Et mire honnêtement dans son calme miroir
Et le doit et l'avoir;
Elle enregistre un arbre, un mur sur son passage
Et fait l'additioin du paysage.
La ville où je naquis a de petits pavés
Carrés, durs, enfoncés, cimentés dans la terre,
Et blâmant le caillou qui roule, solitaire.
Le clocher, par dessus la poste de l'octroi,
Regarde avec effroi
Un chemin qui longe une vigne."
François Porché, Humus et poussière.


La Commune de Cognac au Moyen-Age
Dès le commencement du Moyen-Age,
Cognac fut un centre important pour le sel, que ses bateliers allaient chercher dans les marais de la Saintonge. Elle faisait un trafic considérable de ce produit de première nécessité, qu'elle exportait en Angoumois, en Poitou, dans le Limousin et jusqu'en Aveyron.
Peu à peu, les transactions commerciales devinrent de plus en plus actives,
Cognac pris une extension de plus en plus grande, et, au Xe siècle, cette ville était, après Saintes, la principale de la Saintonge.
Au
XIIIe siècle, sous la domination des seigneurs de Lusignan, son commerce reçut un nouveau développement. La Charente fut rendue navigable jusqu'à Châteauneuf, ce qui facilita les transactions avec le haut pays et donna une nouvelle extension au commerce du sel. Les vins de la contrée étaient conduits à La Rochelle où les vaisseaux anglais venaient les chercher pour les transporter en Angleterre. Aussi la population s'était-elle accrue dans de fortes proportions et la ville était-elle devenue une des plus riche de la contrée.
D'après
Martin-Buchey, Géographie historique... de la Charente, Etudes Locales, supplément au N. 300 d'avril 1920, pp. 4-5.

| Bibliographie |

top

Cognac F-16100 Europe
charente@charente-limousin.com

catilluscarol

http://www.classicalguitarmidi.com/